Familles : tous à l'Ecole des Réseaux Sociaux !

 

La plateforme interactive en ligne de l’École des Réseaux Sociaux informe et questionne enfants et adultes

Les réseaux sociaux existent indéniablement dans la vie de nos enfants. Comment faire en sorte que cela se passe le mieux possible et qu’ils ne soient pas la cible d’utilisateurs malveillants ? L’École des réseaux sociaux propose de faire de vos enfants des internautes éclairés et de vous, des accompagnateurs informés.

 

Mieux que de les surveiller. Que de les traquer avec des applications de contrôle parental. Sans céder à la tentation d’être permissif. Rendre ses enfants autonomes quand ils se baladent en ligne sur les réseaux sociaux est un pari sur le présent et sur l’avenir qui n’impliquent pas que nous, les parents, avons baissé les bras. Avec Internet, que l’on soit adulte, adolescent ou enfant, il n’y a pas d’âge pour apprendre à s’en servir correctement.

Or, l’éducation ne vient pas toujours de soi. Les règles de base ne sont pas innées et ne sont pas plus intégrées avec le temps. Le comportement sur les réseaux sociaux de certains de nos congénères, soi-disant matures, nous sert d’exemple criant.

Par conséquent, les parents n’ont pas toujours les ressources pour parvenir à transmettre les bons comportements et les bonnes clés de ce merveilleux moyen de connexion qui peut alors être tout à fait nocif.

Éloigner radicalement nos enfants d’Internet, de ses applications, de ses vidéos et de ses médias sociaux serait parfaitement contre-productif. Alors apprenons à les utiliser. Tous à l’école, en famille !

éducation aux écrans enfants internet protection
 

Les enfants et les réseaux sociaux

Dès la cour de primaire, les enfants ont entre les mains un écran. Téléphone portable, tablette, ordinateur, ils sont très vite confrontés et familiers de technologies et de médias sociaux en ligne. En France, 28% des enfants de 9 à 11 ans sont quotidiennement sur les réseaux sociaux, avant l’âge légal autorisé. Avec ou sans la complicité de leurs parents, bien souvent largués par manque de cadre de référence. Un fossé générationnel.

TikTok, Instagram, What’sApp, YouTube. Constamment devant du contenu. Incessamment sollicité par des images et des amis virtuels. Précocement happé par des médias sociaux. Les enfants les comprennent-ils seulement ? Il n’est pas question ici de fonctionnalité (ils se débrouillent bien mieux que nous à ce sujet), mais de fonctionnement et de comportement.

Confrontés à du contenu inapproprié, cibles de harcèlement en ligne (cyber-harcèlement), potentiellement approchés par des prédateurs dissimulés derrière leur pseudonyme, fournisseurs de données personnelles et confidentielles, les enfants mal informés ou livrés à eux-mêmes devant les écrans peuvent être les victimes d’une expérience virtuelle qui vire au cauchemar.

Pour palier ou du moins limiter les dégâts de cet état de fait, la start up eduPad, co-fondée en 2011 par Jérôme Serre et Daniel Jasmin, spécialisée dans la création d’applications éducatives, a imaginé un réseau social réservé aux enfants : Monster Messenger. Quitte à ce qu’ils se rencontrent et discutent en ligne, autant que ce soit dans un environnement sécurisé, adapté et pédagogique. Son succès est indéniable. Le concept de messagerie instantanée est depuis cédé à Facebook et rebaptisé Messenger Kids.

La naissance de l’École des réseaux sociaux

 

Pas question de s’arrêter en si bon chemin. Daniel Jasmin et son équipe inaugurent alors l’École des réseaux sociaux, une plateforme ludique sur laquelle on retrouve les personnages monstrueux et colorés de Monster Messenger. Le site et son contenu est le résultat d’une collaboration entre eduPad et son partenaire European Schoolnet (réseaux de 34 ministères européens).

C’est en constatant dans des classes de 6ème des réactions violentes à des questions simples comme “Comment t’appelles-tu ?” que l’évidence de devoir répondre à un besoin s’est imposée à eduPad. Comment ces élèves de 6ème ont pu être amenés à développer des stratégies de relations sociales post traumatiques et par conséquent inadaptées ? Que leur est-il arrivé en ligne ?  Il devenait urgent de mettre en place de nouveaux piliers d’informations et d’éducation en ligne. Pour que des inconnus à la légitimité contestable ne puissent devenir les référents de la vie digitale de nos enfants.

Lauréate du prix Google.org Impact Challenge pour la sécurité et le respect en ligne, l’école des réseaux sociaux est un puit de ressources et de réponses aux questions des petits comme des grands. N’ayez pas peur de Rocky, drôle de licorne griffue, cyclope aux longues pattes, et jetez-y un oeil.

  • monstres sur les réseaux sociaux école utilisation jeunes et médias en ligne
  • Que sont les cookies comprendre internet
  • sécurité jeunes et médias sociaux
  • bons comportements en ligne enfants et médias sociaux

Quels sont les thèmes abordés ?

 

Divisé en trois entrées distinctes, le site de l’École des réseaux sociaux s’adresse autant aux enfants qu’à leurs parents et à leurs enseignants. Rassemblés en 5 thématiques générales – les amis en ligne, les contenus disponibles, les comportements communs, les achats en ligne, les données personnelles – la plateforme répond à des questions comme :

– “Qu’est-ce que c’est les cookies ?”
– “Est-ce qu’on se comporte pareil en ligne que dans la vie ?”
–”Qu’est-ce qu’une fake news ?”
– “Quels jeux vidéos sont appropriés pour mon âge ?”
– “Pourquoi certaines personnes en harcèlent d’autres en ligne ?”

Betty, Rocky, Burns, Mandarina, Mrs Brocoli et Mr Mustache, Nosy ou Harry, la bande de monstres, chacun sur une carte, s’évertue de donner des éléments de réponse et des explications adaptés.

Comment ça fonctionne ?

 

Pour les enfants, ils peuvent se lancer dans un jeu de cartes qui se dévoilent au fur et à mesure des thématiques rencontrées. Dès le lancement du jeu, un monstre jovial, coloré et ventru le prend par la main via le chat. Il pousse le jeune internaute à se poser lui-même des questions. Ainsi, sans en avoir l’air, toutes les problématiques rencontrées en ligne et sur les réseaux sont survolées et approfondies à l’aide des cartes. Comme pour les Pokemon. Le jeu s’arrête quand toutes les cartes transmis leur message.

Pour les parents, les thèmes sont refléter comme dans un miroir. Les mêmes éléments que dans l’interface des enfants sont abordés. Le but étant d’amorcer un dialogue dans le même contexte, de soulever des questions qui peuvent tarauder les deux générations.

Un outil simple sans être simpliste qui peut se diffuser partout. Une idée à l’impact boule de neige qui se glisse dans l’esprit en primaire et ouvre les portes de la communication la plus libre possible. Et cela sans incision dans la vie privée ou la parentalité de chacun.

  • amis sur les réseaux sociaux prédateurs sécurité enfants école des réseaux sociaux
  • jeux en ligne connexion et sécurité enfants réseaux sociaux
  • fake news esprit critique apprendre les réseaux sociaux

Une école européenne bilingue pour les 7-10 ans

 

Le site est effectivement déjà disponible en français et en anglais. D’ici 3 ans, il devrait également l’être dans d’autres langues européennes afin de couvrir un maximum de territoire et de toucher un maximum de familles. Le challenge reste toujours d’atteindre les parents les plus hermétiques, pour quelque raison que ce soit.

À quand donc, ce genre de contenu au programme scolaire obligatoire ? Il serait en effet d’utilité publique d’ouvrir les portes des classes de CM1/CM2 (8-10 ans) aux gentils monstres des réseaux sociaux. Dans cette attente, les interventions dans les classes, les médias et le bouche à oreille font leur oeuvre, afin de prévenir “les carnages psychologiques qui se déroulent en silence dans la chambre des enfants” comme les qualifie Daniel Jasmin.

 

Pour les ados, c’est trop tard… ?

 

Certes, les adolescents ne seront pas du tout attirés par la pédagogie, le design et les monstres gentils de cette École des réseaux sociaux. D’autant plus que, concernant ce moyen de communication et de fréquentation, ils nous prennent, nous pauvres adultes dépassés, pour des has been et pensent tout savoir. Inutile alors de leur mettre Mrs Brocoli sous le nez.

En revanche, nous, parents, vous, enseignants, pouvons glisser curiosité et soif de connaissances dans ces quelques pages. Pour nous détendre : Non, Internet et les réseaux sociaux ne sont pas le mal incarné. Et puis pour pouvoir laisser une forme de liberté et d’autonomie aux enfants, tout en fixant un cadre qui soit réaliste et compris (par eux comme par nous).

Et c’est peut-être ainsi que vous arriverez à échanger à ce sujet, passionnément sans passionnaliser, avec vos ados.

La recette du bonheur et de la paix des familles…

 
 

Illustrations : ©L’École des Réseaux Sociaux

 

Share

 
  •  
  •  
  •  
 
Logo L'École des Réseaux Sociaux

Causette

Alerter les victimes est-ce les culpabiliser? Pour ouvrir un compte sur des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Snapchat ou encore Tiktok il faut avoir atteint

App Enfants

Apprendre les bonnes pratiques numériques : l’école des réseaux sociaux Pour ouvrir un compte sur des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Snapchat ou encore Tiktok

Medi 1 Radio

Réseaux Sociaux : Ton Univers Impitoyable Interview de Daniel Jasmin et Florence Grenville sur les usages de l’Ecole des Réseaux Sociaux par les enfants, les parents

Top Maman

Apprenez à vos enfants à mieux se protéger dès le primaire Vos enfants de 8 à 11 ans sont plongés dans l’univers numérique depuis leur

Mallys.fr

Inauguration de l’Ecole des Réseaux Sociaux pour lutter contre le cyberharcèlement dès la primaire Un élève de 6ème sur deux a déjà un compte sur

Betty L'École des Réseaux Sociaux